Succès : les bûcherons sont expulsés du territoire des Indiens awá

Des soldats dans un camp illégal d'exploitation forestière sur le territoire awá. Le gouvernement brésilien a lancé une vaste opération pour expulser les envahisseurs illégaux de la forêt des Awá.
Des soldats dans un camp illégal d'exploitation forestière sur le territoire awá. Le gouvernement brésilien a lancé une vaste opération pour expulser les envahisseurs illégaux de la forêt des Awá.

© Mário Vilela/FUNAI

La campagne mondiale de Survival International, parrainée par Colin Firth, en faveur des Indiens awá, considérés comme la tribu la plus menacée de la Terre, a été couronnée de succès cette semaine, les bûcherons et les éleveurs responsables de la destruction de la forêt de cette tribu d’Amazonie brésilienne étant en cours d’expulsion. L’échéance du départ volontaire des envahisseurs arrivait à son terme lundi 24 février.

Selon les rapports de la FUNAI, le département des affaires indigènes du Brésil, plusieurs bûcherons et éleveurs ont volontairement quitté la zone la semaine dernière, et une équipe de terrain est chargée d’expulser les derniers retardataires avant le 9 mars prochain.

Visionnez une vidéo de la FUNAI montrant la première étape de ’l’Opération Awá’. Pire’i Ma’a, un Awá y raconte : ‘Tout [le gibier] a été effrayé… Il y a des bûcherons partout. Ils abattent les arbres et on ne peut plus chasser… Nous avons dénoncé la présence des bûcherons avec leurs tronçonneuses, leurs machines et leurs camions qui grondent’.

Des célébrités et des centaines de sympathisants ont répercuté le message 'Brésil : sauvez les Awá' dans des lieux symboliques du monde entier.
Des célébrités et des centaines de sympathisants ont répercuté le message 'Brésil : sauvez les Awá' dans des lieux symboliques du monde entier.

© Survival International

Cette opération représente un immense succès pour la campagne de grande envergure que Survival a menée pour sauver la tribu awá de l’extinction. Après son lancement en avril 2012, le gouvernement brésilien avait annoncé que le cas awá constituait une priorité absolue et a envoyé une équipe de terrain d’au moins 200 soldats, policiers et agents de l’État au début de l’année pour expulser les envahisseurs. Des sources officielles ont confirmé que le lancement de cette opération a été principalement dû à la pression internationale.

Le ministre brésilien de la Justice a reçu plus de 56 000 messages de la part des sympathisants de Survival l’appelant à protéger le territoire awá, et des célébrités comme l’acteur Colin Firth, la créatrice de mode Vivienne Westwood et le photographe brésilien Sebastião Salgado ont diffusé dans le monde entier le message ‘Brésil : sauvez les Awá’.

La Commission interaméricaine des droits de l’homme, la plus haute instance en matière de droits de l’homme des Amériques, a également exigé des réponses du Brésil sur sa politique vis-à-vis des Awá, après avoir reçu un rapport urgent de Survival et de l’ONG brésilienne CIMI, qui travaille en étroite collaboration avec les Awá depuis des décennies.

Les Awá sont l’une des dernières tribus de chasseurs-cueilleurs nomades du Brésil qui dépendent de la forêt et de ses ressources pour leur survie. Mais ces dernières années ils vivaient dans une crainte constante au fur et à mesure que les bûcherons clandestins envahissaient leurs terres.

Les Awá sont l'une des dernières tribus de chasseurs-cueilleurs nomades d'Amazonie. Ils dépendent de la forêt pour leur survie.
Les Awá sont l'une des dernières tribus de chasseurs-cueilleurs nomades d'Amazonie. Ils dépendent de la forêt pour leur survie.

© Domenico Pugliese

Plus d’un tiers de la forêt de l’un des territoires awá ont déjà été détruits et la tribu est extrêmement inquiète pour la sécurité des membres isolés de son groupe qui sont forcés de fuir constamment devant le front des bûcherons lourdement armés.

Nixiwaka Yawanawá, un Indien d’Amazonie qui collabore avec Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Si les autorités brésiliennes chassent les envahisseurs des terres awá, c’est grâce à la campagne de Survival qui a mobilisé l’opinion internationale. Pour que les Awá survivent, le gouvernement doit garantir la protection à long terme de leurs terres. Sinon ils seront anéantis, comme tant d’autres tribus dans l’histoire du Brésil’.

Stephen Corry, directeur de Survival International a déclaré : ’L’opération Awá n’aurait jamais eu lieu sans la campagne de Survival et les milliers de sympathisants du monde entier qui ont agi pour empêcher l’extinction de la tribu la plus menacée de la Terre. Près d’un demi-siècle de campagnes menées pour la reconnaissance des droits des peuples indigènes nous ont montré que l’opinion publique est la seule force efficace capable d’apporter un réel changement’.