Un massacre révélé par des Indiens isolés dans une vidéo exceptionnelle 1 Août 2014

Des Indiens isolés, jeunes et en bonne santé, ont rapporté que des aînés de leur communauté avaient été massacrés.
Des Indiens isolés, jeunes et en bonne santé, ont rapporté que des aînés de leur communauté avaient été massacrés.

© FUNAI/Survival

Une vidéo exceptionnelle du premier contact d’un groupe d’Indiens isolés près de la frontière péruano-brésilienne et la révélation de nouveaux cas de violence contre leur communauté ont amené des experts à demander la protection urgente de leur territoire sans laquelle ils risquent ’l’extermination’ et le ‘génocide’.

La vidéo qui a été divulguée par ‘Amazonia Blog’ montre plusieurs jeunes Indiens en bonne santé en train de troquer des bananes et d’autres produits forestiers. Or, des propos inquiétants rapportés par les Indiens laissent penser que plusieurs aînés de leur communauté ont été massacrés et leurs maisons incendiées.

L’interprète Zé Correia a rapporté : ‘La plupart des personnes âgées ont été massacrées par des non-Indiens au Pérou, ils ont tiré sur eux avec des armes à feu et ont incendié leurs maisons. Les Indiens ont dit que beaucoup de gens sont morts et qu’ils n’ont pu en enterrer que trois. Il y avait tant de cadavres qu’ils n’ont pas pu les enterrer tous et ils ont été dévorés par les vautours’.

On estime que les Indiens isolés, fuyant la violence au Pérou, sont entrés en contact avec une communauté ashaninka et des agents de la FUNAI, le département brésilien des affaires indigènes, à la fin du mois de juin. Ils ont été traités d’une infection respiratoire aiguë, contre laquelle ils n’ont aucune résistance et ont été maintenus en quarantaine avant d’être renvoyés dans la forêt.

Suite à leur premier contact, les Indiens ont été atteints d'une infection respiratoire aiguë. Les experts estiment que la FUNAI ne possède pas les ressources nécessaires pour éviter une telle tragédie à l'avenir.
Suite à leur premier contact, les Indiens ont été atteints d'une infection respiratoire aiguë. Les experts estiment que la FUNAI ne possède pas les ressources nécessaires pour éviter une telle tragédie à l'avenir.

© FUNAI/Survival

Selon les experts, une tragédie épidémique a été évitée de justesse, mais ils attirent l’attention sur le fait que la FUNAI ne possède pas les ressources et le personnel nécessaires pour répondre à de tels incidents à l’avenir. Des postes de garde ont été fermés dans la région après avoir été pillés par des trafiquants de drogue en 2011.

Le médecin qui a traité les Indiens a alerté sur le danger que les contacts se multiplient dans la région et a souligné l’urgence de former des équipes de santé plus spécialisées afin de faire face à des situations de contact et de post-contact.

José Carlos Meirelles, spécialiste de la FUNAI des Indiens isolés de la région durant des décennies, a déclaré : ’S’ils ne protègent pas tous ceux qui vont passer par ici, l’histoire se répétera une fois de plus et nous serons tous responsables de l’extermination de ces groupes’.

Le Pérou a négligé de protéger les Indiens isolés et leur territoire, les obligeant à fuir de l’autre côté de la frontière. La plus grande partie de la forêt amazonienne péruvienne a été divisée en concessions gazières et pétrolières octroyées à des compagnies autorisées à opérer dans des réserves destinées à la protection des Indiens isolés, les peuples les plus vulnérables du monde.

Survival International, mouvement mondial pour les droits des peuples indigènes, a appelé le gouvernement brésilien à réinstaller immédiatement et de toute urgence tous les postes d’observation dans la région, d’allouer davantage de fonds à son unité chargée de la protection des Indiens isolés, et a appelé le gouvernement péruvien à enquêter sur le massacre et à protéger le territoire des Indiens isolés.

La Commission interaméricaine des droits de l’homme, la plus haute instance du continent en matière des droits de l’homme, a appelé mercredi à la protection urgente du territoire des Indiens isolés.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré aujourd’hui : ‘Il est urgent que le Brésil et le Pérou se donnent les moyens d’assurer la protection des Indiens isolés et de leurs territoires. La croissance économique de ces deux pays s’effectue au détriment de la vie de leurs citoyens les plus vulnérables. Il est temps que leurs nouvelles richesses soient utilisées pour protéger ces quelques tribus isolées qui ont réussi à survivre au génocide des peuples premiers d’Amérique’.

Notes aux rédactions :

- La vidéo du contact ainsi que des informations sur les circonstances du massacre peuvent être consultées ici.
- Plus de 7 000 personnes ont signé la pétition urgente de Survival pour la protection du territoire des Indiens isolés.

 

Partager actualité

 

Agissez maintenant pour aider Les Indiens isolés du Brésil

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter:

Suivez nos actualités en temps réel:

 

ou suivez-nous sur internet:

Archives actualités