Inde : l’audition publique de Vedanta qualifiée de ‘succès’ malgré la réprobation des tribus 4 Août 2014

Plusieurs tribus, dont les Dongria Kondh se sont vivement exprimées contre l'expansion de la raffinerie au pied des collines de Niyamgiri.
Plusieurs tribus, dont les Dongria Kondh se sont vivement exprimées contre l'expansion de la raffinerie au pied des collines de Niyamgiri.

© Survival

Lors d’une large audition publique, des tribus indiennes se sont vivement prononcées contre les projets du géant minier britannique Vedanta qui prévoit d’amplifier une raffinerie d’aluminium au pied des collines de Niyamgiri.

Des représentants de la compagnie, les autorités locales et les médias, en faveur de l’expansion de la raffinerie, ont qualifié cette consultation de ‘succès’, pourtant la plupart des personnes qui assistaient à l’audience ont rapporté qu’elles étaient contre cette expansion.

Plus d’un millier de personnes ont assisté mercredi dernier à cette réunion à Lanjigarh, dans l’Etat d’Odisha, au cours de laquelle les tribus locales ont condamné le projet de Vedanta avant son assemblée générale annuelle qui a eu lieu à Londres, le 1er août.

Les Dongria et les Majhi Kondh ont déclaré que la raffinerie leur causait déjà de nombreux problèmes liés à la pollution et que les compensations promises sous forme d’emplois, d’écoles et de soins de santé ne s’étaient jamais matérialisées.

Les leaders tribaux qui se sont opposés à la compagnie ont été la cible d’intimidations et d’arrestations durant ces derniers mois. Jilo Majhi, par exemple, a déclaré à l’assemblée qu’il avait fait deux mois de prison à cause de Vedanta et a demandé à la compagnie d’abandonner les charges retenues contre ceux qui ont conduit la résistance contre la mine.

La raffinerie de Vedanta a été construite avant même que la compagnie ne reçoive l’autorisation d’exploiter la mine de bauxite dans les collines de Niyamgiri et, dans ce qui constitue une victoire historique pour les droits des peuples indigènes, les Dongria Kondh ont massivement rejeté la mine en 2013.

Les dirigeants de Vedanta ont dû répondre aux actionnaires lors de son assemblée générale, notamment concernant les 800 millions d’euros qui ont déjà été dépensés pour l’expansion, laquelle a été décrite comme une ‘totale violation de la loi’ lors d’une enquête officielle.

En mai 2014, Vedanta a officiellement annoncé : ‘Par respect pour la volonté de la communauté, Vedanta confirme qu’elle n’exploitera pas la bauxite du gisement de Niyamgiri pour alimenter sa raffinerie d’aluminium tant qu’elle n’aura pas obtenu le consentement des communautés locales’.

Survival enquête sur les allégations mensongères avancées par le gouvernement local et les médias au cours de l’audition publique et appelle à une révision urgente de la procédure.

 

Partager actualité

 

Agissez maintenant pour aider les Dongria Kondh

Écrivez une lettre ministre de l’Environnement indien pour lui faire part de votre préoccupation.

Faites un don à Survival

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter:

Suivez nos actualités en temps réel:

 

ou suivez-nous sur internet:

Archives actualités