D’autres Indiens isolés fuyant les attaques au Pérou font irruption au Brésil 15 Août 2014

Plusieurs semaines après que sept Indiens isolés aient fait irruption à la frontière Pérou-Brésil, d'autres Indiens isolés, fuyant probablement une attaque au Pérou, sont entrés en contact avec des agents du gouvernement brésilien.
Plusieurs semaines après que sept Indiens isolés aient fait irruption à la frontière Pérou-Brésil, d'autres Indiens isolés, fuyant probablement une attaque au Pérou, sont entrés en contact avec des agents du gouvernement brésilien.

© FUNAI/Survival

Le Pérou en butte à la critique pour avoir négligé ses citoyens les plus vulnérables.

Une deuxième vague d’Indiens isolés extrêmement vulnérables sont entrés en contact avec des étrangers, dans la forêt amazonienne brésilienne, quelques semaines seulement après que des experts aient mis en garde contre le ‘génocide’ et ’l’extermination’ prévisibles de cette tribu. Le groupe, composé d’une vingtaine d’hommes, de femmes et d’enfants, a rapporté qu’il fuyait les attaques d’envahisseurs au Pérou.

Selon le ministère de la Santé brésilien, les Indiens qui avaient été accueillis dans un poste de surveillance de la FUNAI, le département des affaires indiennes du gouvernement, sont en bonne santé.

Le contact fait suite à un incident similaire qui a eu lieu fin juin 2014, lorsque sept Indiens de la même tribu sont entrés en contact avec une communauté sédentaire asháninka et des agents de la FUNAI, dans l’Etat d’Acre, à la frontière avec le Pérou. Les Indiens ont reçu un traitement médical d’urgence pour une infection respiratoire aiguë et ont été maintenus en quarantaine avant de rejoindre leur communauté dans la forêt.

Le manque de protection des tribus isolées par le Pérou a été vivement critiqué lorsqu’on a appris que ce groupe avait été brutalement attaqué par des intrus – probablement des trafiquants de drogue – qui ont ‘massacré’ les aînés de leur communauté. Alors que les autorités péruvienne et brésilienne ont signé un accord de coopération pour protéger le territoire des Indiens isolés de cette zone en mars 2014, les bûcherons illégaux, les trafiquants de drogue et les compagnies pétrolières et gazières continuent d’exposer les Indiens isolés à la violence et à la maladie.

Des Indiens isolés sont entrés en contact avec le monde extérieur fin juin 2014; ils ont été traités pour une infection respiratoire aiguë qui aurait pu les décimer.
Des Indiens isolés sont entrés en contact avec le monde extérieur fin juin 2014; ils ont été traités pour une infection respiratoire aiguë qui aurait pu les décimer.

© FUNAI/Survival

Un interprète présent lors du premier contact avait déclaré : ‘La majorité des personnes âgées ont été massacrées par des non-Indiens au Pérou. Ils ont tiré sur eux avec des armes à feu et ont incendié leurs maisons. Ils ont dit que beaucoup sont morts et qu’ils les ont enterrés dans une fosse commune’.

Nixiwaka Yawanawá, un Indien d’Amazonie brésilienne de l’Etat d’Acre a déclaré : ‘Je suis triste de voir que mes frères isolés sont menacés d’extermination et que le Pérou néglige de prendre ses responsabilités. Les autorités brésiliennes, tout comme les autorités péruviennes, doivent fournir les fonds nécessaires pour les protéger, tant qu’il est encore temps, sinon un autre peuple innocent disparaîtra sous les yeux du monde entier’.

Carlos Travassos, le chef de l’unité en charge des Indiens isolés de la FUNAI, a déclaré à Amazonia Blog : ’C’est peut-être la dernière fois que nous voyons ces Indiens, demain, ils pourraient mourir de maladies ou être tués à coups d’arme à feu’.

Les tribus isolées sont les sociétés les plus vulnérables de la planète. Elles n’ont pas ou peu d’immunité face aux maladies bénignes telles que le rhume, la grippe ou la rougeole et pourraient être décimées par des épidémies ou la violence des étrangers qui envahissent leur territoire.

Plus de 11 000 sympathisants ont adressé un courriel appelant le Brésil et le Pérou à protéger de toute urgence le territoire des tribus isolées.

Stephen Corry, directeur de Survival International, le mouvement mondial pour les droits des peuples indigènes, a déclaré aujourd’hui : ‘Le témoignage de ces Indiens sur l’assassinat des membres de leur communauté et l’incendie criminel de leurs maisons est extrêmement préoccupant. Il est manifeste que ces actes ont eu lieu du côté péruvien de la frontière, probablement aux mains des bûcherons illégaux et des trafiquants de drogue dont la présence dans cette zone est connue depuis des années. Combien de temps faudra-t-il au gouvernement péruvien pour protéger efficacement le territoire de ces tribus?’

Notes aux rédactions :

- Une vidéo exceptionnelle de cette rencontre qui a eu lieu en juin a été publiée sur Amazonia Blog

- Télécharger la chronologie des observations d’Indiens isolés dans la région et des actions engagées pour la protection de leur territoire

 

Partager actualité

 

Agissez maintenant pour aider Les Indiens isolés du Brésil

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter:

Suivez nos actualités en temps réel:

 

ou suivez-nous sur internet:

Archives actualités