'Effrayez les Indiens isolés ou dites-leur de rentrer chez eux', conseille Perenco

Maisons construites par des Indiens isolés le long du rio Curanja, au sud-est du Pérou.
Maisons construites par des Indiens isolés le long du rio Curanja, au sud-est du Pérou.
© C Fagan/Round River Conservation Studies

La compagnie pétrolière franco-britannique Perenco qui projette de construire un oléoduc en Amazonie péruvienne vient de rendre public un cahier de consignes que devront observer ses ouvriers en cas de rencontre avec des Indiens isolés.

La compagnie prévoit plusieurs attitudes à adopter en cas de contact avec les Indiens isolés :

  • ‘Nos ouvriers parleront à voix haute, de manière pacifique afin d’établir une communication amicale (avec les Indiens isolés).’
  • ‘Ils s’exprimeront par gestes, à l’aide de dessins, ou utiliseront d’autres méthodes pour se faire comprendre.’
  • ‘Il faudra les persuader de retourner dans leurs campements.’
  • ‘En cas d’attaque, les guides indiens tireront en l’air des fusées éclairantes ou des bombes lacrymogènes pour les effrayer et les éloigner.’

La zone de prospection de Perenco située dans l’une des régions les plus riches en biodiversité d’Amérique du Sud abrite au moins deux groupes d’Indiens isolés dont la compagnie nie l’existence. Le cahier de consignes préparé par Perenco à la demande du ministère de l’Energie péruvien est subordonné à l’avis de l’INDEPA, le département des affaires indigènes du gouvernement.

L’objectif de cet oléoduc, d’une longueur de 207 km et qui affectera 500 mètres de forêt de part et d’autre de son parcours, est de transporter le pétrole extrait d’importants gisements pétrole découverts il y a quelques années depuis l’Amazonie jusqu’à la côte Pacifique. Le géant pétrolier hispano-argentin Repsol-YPF et ConocoPhillps sont également sur les rangs pour prospecter dans cette même région.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Il est difficile de savoir ce qui est le plus perturbant dans la stratégie que met en place Perenco vis-à-vis des Indiens isolés : qu’elle continue de nier leur existence ou bien qu’elle donne à ses ouvriers des consignes de ruses grossières visant à effrayer les Indiens ou à les faire fuir. Les Indiens veulent simplement être laissés en paix et ils en ont le droit.’