Un rapport officiel confirme la présence d’une ‘tribu cachée’ dans une ferme au Paraguay 1 Mars 2012

Femme ayoreo. Ses parents isolés sont menacés par la déforestation illégale.
Femme ayoreo. Ses parents isolés sont menacés par la déforestation illégale.

© Survival

Un rapport officiel du département paraguayen des affaires indigènes, INDI, confirme la présence d’une tribu isolée dans un domaine appartenant à une ferme d’élevage controversée au nord du Chaco.

Des signes de la présence d’Indiens ayoreo isolés ont été découverts sur la parcelle appartenant à la compagnie brésilienne River Plate. L’enquête révèle des preuves évidentes de la présence de la ‘tribu cachée’, dont des traces de pas, des pièges à tortues et des branches cassées.

L’INDI a averti : ‘Les Indiens vivant dans cette région sont forcés de fuir vers d’autres zones pour ne pas être découverts…ignorer les connaissances de l’environnement acquises par les habitants originels des forêts du Chaco serait une erreur stupide’.

Ces preuves auront des conséquences sur les compagnies d’élevage controversées River Plate et BBC S.A., déjà accusées de mettre la vie des Ayoreo en danger .

Une maison d'Ayoreo isolés découverte lors de la construction d'une route à travers leur territoire. Le jour suivant, le bulldozer est revenu pour détruire la maison.
Une maison d'Ayoreo isolés découverte lors de la construction d'une route à travers leur territoire. Le jour suivant, le bulldozer est revenu pour détruire la maison.
© Survival

Des images satellite de 2011 qui avaient révélé la destruction frauduleuse de près de 4 000 hectares de la forêt habitée par les Indiens isolés ont entraîné la mise en accusation des compagnies pour déforestation illégale.

L’organisation ayoreo OPIT a demandé que soient prises des mesures effectives pour protéger les Indiens isolés qui sont repoussés de la forêt par les opérations de River Plate.

En février, le chef ayoreo Porai Picanerai avait déclaré au procureur général du Paraguay : ‘Nous vous demandons de faire cesser la déforestation dans le Chaco et de punir ceux qui détruisent la forêt dont nous dépendons pour notre survie’.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Il est rassurant d’apprendre que le gouvernement a enfin pris en compte la demande d’enquête des Ayoreo sur la présence de groupes isolés. Toutefois, l’action parle plus fort que les mots. Le gouvernement doit maintenant s’attaquer au problème de la déforestation illégale et garantir aux Ayoreo des droits territoriaux qu’ils revendiquent depuis plus de 20 ans. Il en va de la survie de leurs familles isolées’.

 

Partager actualité

 

Agissez maintenant pour aider les Ayoreo

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter:

Suivez nos actualités en temps réel:

 

ou suivez-nous sur internet:

Archives actualités