Un autochtone tué par un garde forestier au Sri Lanka 29 Mars 2012

Famille wanniyala-aetto. La tribu veut retourner sur son territoire dans le parc national de Maduru Oya.
Famille wanniyala-aetto. La tribu veut retourner sur son territoire dans le parc national de Maduru Oya.

© Survival

Au Sri Lanka, un garde forestier a abattu un jeune wanniyala-aetto dans son propre territoire, devenu parc national.

Selon des sources locales, Thalawarige Sunila était en train de chasser dans l’enceinte du parc lorsqu’il a été tué par balle.

Bien qu’il possédait une autorisation de circuler dans le parc, il n’avait pas le droit d’y chasser. Le garde a été arrêté.

Les Wanniyala-Aetto, appelés Veddahs par les étrangers, ont été interdits de chasse et de cueillette dans leur forêt depuis que leur territoire a été transformé en parc national en 1993.

Entassés sur de petites parcelles en dehors du parc, ils ne peuvent subvenir aux besoins de leurs familles.

Ce n’est pas la première fois qu’un Wanniyala-Aetto est tué pour avoir chassé dans sa forêt ancestrale. Ces dernières années, trois Wanniyala-Aetto qui possédaient des autorisations ont été abattus par des gardes forestiers.

Les Wanniyala-Aetto veulent retourner sur leur territoire dans le parc national de Maduru Oya, pour y chasser et collecter, sans être constamment harcelés ou victimes de violence.

Tapal Bandialetto, un Wanniyala-Aetto, a déclaré à Survival : ‘Si la prochaine génération est encore ici, elle n’apprendra qu’à boire, fumer et trafiquer. Tout ce qu’il y a de plus mauvais. Ils doivent retourner dans la forêt tant qu’ils sont encore jeunes et revenir à notre mode de vie traditionnel qui est en train de se perdre’.

 

Partager actualité

 

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter:

Suivez nos actualités en temps réel:

 

ou suivez-nous sur internet:

Archives actualités