Le Pérou ignore les recommandations des Nations-Unies sur les Indiens isolés 4 Avril 2012

Le Pérou continue d'approuver les projets pétroliers et gaziers malgré les précédentes explorations qui avaient entraîné la mort de la moitié du groupe des Nahua.
Le Pérou continue d'approuver les projets pétroliers et gaziers malgré les précédentes explorations qui avaient entraîné la mort de la moitié du groupe des Nahua.

© Survival

Le gouvernement péruvien ne se conforme pas aux lignes directrices des Nations-Unies relatives à la protection des Indiens isolés d’Amazonie.

Loin de tenir compte du rapport historique des Nations-Unies qui fait valoir le droit des tribus à rester isolées, le Pérou autorise le plus grand projet gazier du pays à s’étendre dans des territoires indigènes connus pour abriter de nombreux Indiens isolés.

Les nouvelles lignes directrices des Nations-Unies recommandent que les territoires des tribus isolées doivent rester inviolables et qu’aucun droit impliquant l’exploitation des ressources naturelles ne doit être accordé sur ces terres.

Le projet d’expansion s’ajoute aux controverses actuelles autour du géant pétrolier argentin Pluspetrol et de son projet Camisea au sud-est du Pérou.

Les précédentes explorations gazières et pétrolières au Pérou se sont soldées par des contacts violents et désastreux avec les Indiens isolés.

Au début des années 1980, les employés de Shell avaient ouvert une piste en plein cœur du territoire des Indiens nahua isolés. Les épidémies avaient décimé la moitié du groupe.

Selon un Indien nahua survivant, qui vit à proximité du projet Camisea, ‘la compagnie ne devrait pas être ici. Nous entendons tout le temps les hélicoptères. Le gibier a disparu, il n’y a plus de poissons. Voilà pourquoi je ne veux pas de cette compagnie. Ni d’aucune autre!’

Le gazoduc de Camisea traverse les territoires indigènes du sud-est du Pérou.
Le gazoduc de Camisea traverse les territoires indigènes du sud-est du Pérou.
© A. Goldstein/Survival

Malgré une campagne électorale qui promettait le respect des droits indigènes, le président péruvien Ollanta Humala n’a pratiquement rien fait pour garantir la survie des Indiens.

Le consortium Camisea comprend la compagnie nord-américaine Hunt Oil et le géant espagnol Repsol. Tous deux ont été accusés de violation des droits des peuples indigènes.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Les Nations-Unies ont enfin reconnu les droits des Indiens isolés. Le Pérou doit en tenir compte et respecter ceux qui veulent rester isolés avant que des groupes entiers ne disparaissent à jamais’.

 

Partager actualité

 

Agissez maintenant pour aider Les Indiens Isolés du Pérou

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter:

Suivez nos actualités en temps réel:

 

ou suivez-nous sur internet:

Archives actualités