Extinction du rite de pêche d’un groupe indien d’Amazonie 3 Mai 2012

Homme enawene nawe portant un panier pour le poisson et la récolte
Homme enawene nawe portant un panier pour le poisson et la récolte
© Fiona Watson/Survival

Les Indiens enawene nawe d’Amazonie brésilienne se sont déclarés ‘désespérés’ devant les maigres résultats de leur rite de pêche annuel.

Pour la quatrième année consécutive, le stock de poissons était si réduit dans leurs rivières que le rite n’a pu être convenablement accompli.

La pêche de cette année a été encore moins bonne qu’en 2009, une année de pénurie alimentaire catastrophique.

La disparition des poissons est due à la pollution engendrée par les barrages en cours de construction dans le bassin de la rivière Juruena. Les Indiens invoquant qu’ils n’avaient jamais donné leur consentement à ce projet avaient fait part de leur opposition : ‘Nous ne voulons pas des barrages qui salissent notre eau, tuent nos poisons et envahissent nos terres’.

La disparition des poissons est due à la pollution engendrée par les barrages en construction dans la région.
La disparition des poissons est due à la pollution engendrée par les barrages en construction dans la région.
© Survival International

Lors du rite Yãkwa, les Enawene Nawe passent plusieurs mois dans la forêt et construisent des barrages en branchages pour capturer les poissons qu’ils boucanent et transportent dans leurs villages par canoë.

Le poisson qui tient une place prépondérante dans leur culture est indispensable à leur régime alimentaire car ils ne consomment pas de viande.

Le ministère public brésilien a mis en place un programme d’urgence et a ordonné à la Funai, le département des affaires indigènes du gouvernement, et aux entreprises de construction des barrages de leur fournir du poisson.

Le Yãkwa a été reconnu comme patrimoine culturel et historique du Brésil et l’UNESCO a appelé à sa ‘sauvegarde urgente’.

 

Partager actualité

 

Agissez maintenant pour aider les Enawene Nawe

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter:

Suivez nos actualités en temps réel:

 

ou suivez-nous sur internet:

Archives actualités