Une tribu menacée lance un appel ‘urgent’ à l’aide 25 Septembre 2012

Les Awá sont parmi les derniers groupes de chasseurs-cueilleurs du monde. Leur survie est actuellement compromise.
Les Awá sont parmi les derniers groupes de chasseurs-cueilleurs du monde. Leur survie est actuellement compromise.
© Fiona Watson/Survival

Les Awá du Brésil, considérés comme la tribu la plus menacée au monde, ont écrit au ministre brésilien de la Justice pour lui demander ‘d’expulser de toute urgence leurs envahisseurs’, dont l’activité prédatrice paralyse leur mode de vie de chasseurs-cueilleurs.

Aujourd’hui leur mode de vie auto-suffisant est compromis par la présence des bûcherons illégaux et des colons dans leurs territoires forestiers.

Voir le témoignage vidéo récent d’un Awá qui dénonce les effets dramatiques de l’exploitation forestière illégale sur le mode de vie de sa tribu :

Message des AwáLa tribu la plus menacée au monde lance un appel ‘urgent’ à l’aide

Un homme, nommé Piar’ima’a (petit poisson) y dit : ‘Les enfants pleurent et ils ont faim. Où puis-je aller chasser ? Les bûcherons sont ici. Nous ne pouvons pas sortir seuls, les bûcherons nous tueraient.

‘Il y a partout des camions, des tronçonneuses et des voitures. Alors je ne peux plus aller chasser. Nous restons chez nous. Nous sommes tristes car nous ne pouvons plus aller dans la forêt’.

Une telle situation est catastrophique pour l’avenir des Awá qui dépendent étroitement de la forêt pour se nourrir et survivre.

La déforestation illégale menace la survie des Awá.
La déforestation illégale menace la survie des Awá.

© Domenico Pugliese/Survival

‘Je ne vais pas dans leur ville pour leur voler des choses’ s’emporte Piar’im’a dans la vidéo, ‘alors pourquoi les bûcherons détruisent-ils notre forêt ?’

L’exploitation minière à grande échelle est un obstacle supplémentaire au mode de vie de chasseurs-cueilleurs des Awá.

Plus tôt ce mois-ci, un juge a révoqué une décision interdisant au géant minier Vale d’élargir une voie de chemin de fer controversée à proximité du territoire awá, ce qui aurait occasionné la circulation d’un plus grand nombre de trains et d’autant plus de nuisances sonores qui, selon les Awá, font fuir le gibier.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui ; ‘La chasse est la principale activité des Awá, c’est d’elle que dépend leur survie. Le Brésil doit donner la priorité à la situation des Awá avant qu’il ne soit trop tard. Il est temps pour lui de prendre des mesures concrètes. Malheureusement, pour le moment les seules actions visibles sont celles des bûcherons illégaux’.

Note aux rédactions :

Télécharger une copie de la lettre que les Awá ont adressée au ministre brésilien de la Justice

Traduction de la lettre des Awá :

‘Nous, les Awá-Guajá, voulons savoir quand expulserez-vous les envahisseurs de notre forêt. Nous savons que vous avez décidé de faire de la situation des Awá-Guajá une priorité. Nous espérons que vous enverrez des gens pour expulser ces intrus, mais faites-le de toute urgence ! Alors seulement après nous seront satisfaits’.

 

Partager actualité

 

Agissez maintenant pour aider les Awá

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter:

Suivez nos actualités en temps réel:

 

ou suivez-nous sur internet:

Archives actualités