Des Indiens isolés protégés de l’exploration pétrolière

Le gouvernement péruvien vient de suspendre l’'exploration pétrolière dans une région de la forêt amazonienne où la présence avérée d’Indiens isolés soulève une vive inquiétude.

Le rapport de l’étude d'impact environnemental effectué par la compagnie espagnole Repsol YPF dans le cadre de son projet d'exploration pétrolière du nord de l'Amazonie péruvienne a été rejeté par le ministère péruvien de l'Energie parce qu'ili ne tenait pas compte de la présence d’Indiens isolés sur sa concession

Survival et d'autres ONG avaient informé le gouvernement qu'au moins deux groupes d'Indiens isolés vivaient dans cette région. Repsol ne peut procéder à de nouvelles explorations sans l’autorisation du ministère.

Rares sont les rencontres directes avec ces Indiens mais de nombreuses preuves de leur présence (maisons, jardins, ustensiles, nourriture, lances, sentiers et traces de pas) sont régulièrement observées.

On estime que 15 groupes distincts d'Indiens isolés vivent au Pérou et tous sont menacés d'extinction par l'exploitation pétrolière et forestière. 70 % de l'Amazonie péruvienne est maintenant ouverte à l'exploration pétrolière.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : "Cette décision marque un pas important vers la reconnaissance de l'existence et de l'extrême vulnérabilité des peuples indigènes isolés. Mais le seul moyen de garantir véritablement leurs droits, leur vie et leur santé, conformément à la législation internationale, est d'interdire toute activité pétrolière sur leur territoire. Et Repsol devrait s’y conformer".

Pour plus d’informations
Magali Rubino 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]